traiter l’arthrose

Comment peut-on traiter l’arthrose ?

Dans nos cliniques, l’exécution de la thérapie suivante est prescrite par un médecin et constamment contrôlée par un spécialiste en orthopédie.

Parmi les thérapies suivantes, lesquelles peuvent être envisagées ? La thérapie est déterminée et adaptée individuellement par le médecin examinateur :

  • Mesure générale :

Réduction du poids. Grâce à des conseils diététiques spécifiques (soins individuels), la mesure diététique est adaptée individuellement dans le but de perdre du poids

  • Thérapie médicamenteuse :

AINS : anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène, Voltaren (diclofénac) sous forme de comprimés ou de gel anti-douleur comme analgésique et anti-inflammatoire. Avant de prendre ces médicaments, le médecin doit discuter des risques de ces médicaments avec son patient.

  • La chondroïtine et la glucosamine comme substances protectrices du cartilage.

Acide hyaluronique :

l est un composant de la structure du cartilage et du disque intervertébral et du liquide synovial. En raison de sa viscosité, il est injecté en intra-articulaire (dans l’articulation) sous forme de seringue, par exemple dans l’articulation du genou ou de la hanche, mais aussi dans les petites articulations comme celles des doigts. Cela facilite une mobilité sans douleur dans l’articulation affectée. Il faut ici 3 à 5 seringues, qui sont injectées dans l’articulation une à deux fois par semaine. Cette mesure est effectuée par l’orthopédiste dans des conditions stériles à la clinique.

Mesures physiothérapeutiques :

Ces mesures sont réalisées par des thérapeutes expérimentés.

 

Opérationnel

Si le traitement conservateur n’est pas suffisant, diverses options chirurgicales peuvent être envisagées :

Correction de l’axe (opération de repositionnement, par exemple sur l’articulation du genou ou de la hanche)
Chirurgie arthroscopique ou ouverte avec lavage des articulations (par exemple, lissage du cartilage, élimination de la formation de nouveaux os)

Arthroplastie (par exemple ablation/résection de cartilage articulaire défectueux), par exemple en cas d’arthrose de l’articulation du coude ou de la selle du pouce

Remplacement d’une articulation artificielle : Endoprothèse telle que celle de la hanche, du genou, de l’épaule et de la cheville

Raidissement chirurgical de l’articulation (arthrodèse), par exemple pour l’arthrose des articulations de l’extrémité des doigts, de la cheville et du poignet

 


Physiothérapie, thérapie manuelle et d’entraînement : pour renforcer et stabiliser la musculature avec soulagement de l’articulation, entraînement à la marche, amélioration et facilitation de la mobilité dans l’articulation et traitement des troubles de l’articulation et/ou du muscle et/ou du nerf

Ergothérapie : amélioration de la gestion quotidienne/activité quotidienne, coordination neuromusculaire et, si nécessaire, formation à l’utilisation des aides

Électrothérapie : pour soulager les douleurs chroniques, stimulation sensorielle pour améliorer la qualité des muscles et renforcer la stimulation neuromusculaire
Traitements thermiques : pour améliorer la circulation sanguine et l’étirement des muscles


le traitement par le froid des irritations et des gonflements

Massages : pour faire exploser (détendre) les muscles tendus

Drainage lymphatique : comme mesure décongestionnante

Hydrothérapie et balnéothérapie : thérapie par l’eau et le bain pour faciliter la mobilité de l’articulation touchée ainsi que l’étirement et le renforcement des muscles


Ordonnance sur les dispositifs médicaux

En cas de malposition de l’axe, une semelle intérieure de chaussure avec des bords extérieurs ou intérieurs surélevés pourrait être envisagée. Une aide au déroulement ou des talons tampon ou des cales de talon sont également possibles. En outre, un bandage articulaire, une orthèse, une attelle ou une aide à la marche, par exemple en cas d’instabilité, peut être prescrit. Ces aides sont prescrites par le chirurgien orthopédiste de la clinique et adaptées individuellement en coopération avec un magasin de fournitures médicales de la clinique.

 

Acupuncture

Dans le cadre de la thérapie de la douleur, l’acupuncture peut être utilisée pour les douleurs chroniques.

Radiologique

Orthèse radiosynoviale pour l’arthrose activée et la production excessive de liquide synovial avec restriction douloureuse du mouvement de l’articulation affectée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*